Drucken
Kategorie: CORONAVIVO
Zugriffe: 1996

En cette période de pandémie de Covid, en raison des restrictions et limitations résultant du risque de contagion, les cas de dépression se multiplient surtout chez ceux qui ne s'étaient jamais soignés auparavant. Plus précisément ce qu'on appelle un « Défaut d’adaptation à un événement stressant prolongé» a émergé.

Une étude scientifique faite l'année dernière (Benedetti F : "Brain, Behavior and Immunity" - 2020) menée sur 226 patients a révélé que la dépression était étroitement liée à l'intensité de l'état inflammatoire systémique post-Covid, même des mois après la guérison. Les données recueillies confirment la relation étroite entre réponse du système immunitaire, état inflammatoire et persistance des symptômes dépressifs : les cytokines inflammatoires sont plus élevées dans le sang des déprimés et l'inflammation réduit la sérotonine dans le sang avec risque de dépression.

La dépression et les troubles de l'humeur dans leur ensemble sont des maladies répandues, mal reconnues, mal diagnostiquées, souvent mal ou mal traitées : elles sont sournoises et infiltrent le quotidien de ceux qui en souffrent sans être reconnues. Le thème de la Journée de la Dépression de cette année 2021 est précisément «Vouloir vaincre la dépression en temps de pandémie » : lors de nos événements, nous approfondirons ces questions.